« In the loop » est une satire anti guerre et la comédie anglaise du moment qui vient juste de sortir sur nos écrans (il lui aura fallu quand même sept mois pour franchir la manche). Bien que ne l’ayant pas encore vu (mais ça ne saurait tarder!) je ne peux que vous encourager à aller voir cette comédie qui a remporté un joli succès public et critique notamment dans les nombreux festivals où il a été projeté0. De fait le film a droit à un B+ sur Boxofficemojo, 7,7/10 sur imdb ou encore 95% d’avis favorables sur Rottentomatoes.com.

De plus, on retrouve derrière la caméra et au script Armando Iannucci qui est l’auteur de l’excellente satire politique anglaise « In the Thick ». Du côté des acteurs, ce n’est pas non plus la dèche avec James Gandolfini (monsieur Soprano himself) dans le rôle d’un général américain et Steve Coogan (alias Mr Alan Partridge, un personnage légendaire de la comédie anglaise).

Voici le synopsis (mais j’espère que vous avez déjà pris la route du cinéma le plus proche) :

« Entre Londres et Washington, les gouvernements britannique et américain se livrent à de folles tractations dans la dernière ligne droite avant une possible invasion de l’Irak… Dans une interview, l’ambitieux mais maladroit Secrétaire d’Etat britannique au développement international, Simon Foster, commet une gaffe qui va provoquer un vent de panique dans les arcanes du pouvoir et des médias, des deux côtés de l’Atlantique, à l’approche d’un vote décisif à l’ONU… »

Le deuxième film anglais de la semaine est « The damned united », un biopic qui raconte l’histoire des 44 jours durant lesquels, en 1974, Brian Clough a été l’entraîneur de l’équipe championne du football anglais, Leeds United. Un film précédé d’une bonne réputation, mais qui attirera sûrement en priorité les footeux.

%d blogueurs aiment cette page :