Dans la première quinzaine de mars, il y a un cycle comédies britanniques sur Arte. Quatre films au programme.

TUEURS DE DAMES de Alexander Mackendrick, avec Peter Sellers et Alec Guinness (1955, 86’, Royaume-Uni).
Lundi 2 mars à 20.45
Un chef d’oeuvre made in Ealing (un studio anglais spécialisé dans les comédies particulièrement célèbre dans les années 40 et 50). Les frères Cohen en ont fait un remake il y a quelques années (« The ladykillers » avec Tom Hanks, mais c’était à mille lieux de l’original). Les comédiens sont tous superbes, Alec Guinness en tête, qui joue ici le rôle du chef du gang de voleurs qui s’installe chez une vieille dame pour préparer un hold up. C’est grinçant à souhait, et à mourir de rire.

LES VIRTUOSES de Mark Herman, avec Ewan Mcgregor (1996, 102’, Royaume Uni).
Jeudi 5 mars à 20.45.
Voici une comédie sociale comme les Britanniques savent si bien les faire. Ce n’est pas « Full monty », ni « The Snapper », mais c’est un film sympa avec Ewan McGregor qui est ici bien meilleur que dans les foutus Star Wars nouvelle génération!

NOBLESSE OBLIGE de Robert Hamer, avec Alec Guinness(1949, 101’, Royaume-Uni).
Lundi 9 mars à 20.45.
Voici justement le film culte d’Ealing, un chef d’oeuvre d’humour très noir, avec encore une fois le génial Alec Guinness qui tient ici huit rôles à huit tout seul. Le film raconte l’ascension du jeune et désargenté Louis d’Ascoyne qui souhaite retrouver le titre qui lui est dû afin de venger sa mère, une ancienne aristocrate reniée par la noblesse anglaise. Le problème, c’est qu’il n’est pas l’héritier direct : il n’est que la neuvième personne pouvant prétendre à la succession. Une seule solution : se débarrasser des huit autres héritiers…

MONTY PYTHON SACRE GRAAL de Terry Jones et Terry Gilliam, avec John Cleese, Michael Palin, Terry Gilliam (1974, 91’, Royaume-Uni).
Jeudi 12 mars à 20.45.
Si je dois vous présenter ce film, c’est qu’il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark. Sérieusement, voici LE classique incontesté de l’humour anglais version absurde. Souvent imité, jamais égalé.

%d blogueurs aiment cette page :